Jacques LOMIER,

ancien marin de la Garde Impériale,
chevalier de la légion d'honneur,
contre maître au bataillon 1782-1867
est le grand père paternel du Docteur

Eugène Lomier
qui rédigea en sa mémoire
Le Bataillon des Marins de la Garde 1803-1815, en 1905.

UNIFORME ET EQUIPEMENT

Ni 1'arrete du 3o Fructidor An XI, creant le " bataillon des matelots de la garde ", ni le decret du 16 Septembre 1810 le transformant en " Equipage des Marins de la Garde " ne donnent 1'uniforme de ce corps, et l'on n'en trouve de trace dans aucun reglement : on peut donc supposer qu'il fut de 1'invention de son chef, ajoute de VALMONT. Mais, a defaut de textes officiels, les autres documents ne manquent pas : on possede de nombreux dessins le representant et meme encore des effets authentiques.Dolman bleu, horde d'une soutache aurore et orne de cinq rangees de quinze boutons que relient des tresses, aurores egalement. Le collet haut et echancre porte une soutache et un passepoil de meme couleur. La manche a un parement ecarlate. Epaulettes a ecailles de cuivre, sur drap ecarlate. Pantalon bleu, large, avec soutache aurore et trefle de meme ton. Schako d'infanterie en feutre, a galons, cordon et raquettes de lame aurore, haut plumet ecarlate, visiere noire, et plaque de cuivre. havresac d'infanterie, buffleterie noire comprenant, la banderole porte-giberne et le ceinturon porte en baudrier. la plaque de cuivre du schako, representant 1'aigle imperiale posee sur 1'ancre de marine.

Manufacture Impériale
de Saint Etienne. 1813

SABRE D'ABORDAGE, MODELE 1783.
Lame de 623 mil. , légèrement courbe ; 2 gouttières. Monture en laiton; garde à coquille et à 3 branches, dont 2 en S, parallèles entre elles; poignée en laiton, à gros cordons. Fourreau, comme le sabre de grenadier. dragonne de laine aurore

.......


Dès la création du bataillon, les hommes sont armés comme suit par tiers. le premier porte un sabre, soit un sabre briquet, soit le sabre de bord du modèle de 1782 ou un sabre du modèle An IX. Le second une hache, et le troisième une pique. En fait l'armement du bord. Ils sont tous armés d'une paire de pistolets à la ceinture. Ils portent une giberne ventrale passée à la ceinture. Les pistolets sont fixés à la ceinture de part et d'autre de cette giberne. Après le 21 septembre 1805, cet inventaire ne figure plus, peut-être s'est-on rendu compte que cet arsenal n'était pas pratique. Ils sont armés d'un fusil, d'un sabre, et d'une giberne.

FUSILS MODELE AN IX.
Grenadière en laiton, à une seule branche. Le reste comme le fusil de dragon modèle an IX.



Le fusil, c'est celui qui est utilisé par l'infanterie de la garde consulaire. Puis, au fur et à mesure du grossissement des effectifs, le fusil spécifique de l'infanterie de la garde, ainsi que le fusil de marine du modèle An IX.



Le sabre ’abordage est d'un modèle particulier, à lame courbe à forte flèche, fourni par la maison Duc. Il porte sur la lame l'inscription Garde Impériale gravée sur la lame dans un cartouche encadré d'ancres et de cordages. Il se porte à l'aide d'un ceinturon de cuir noir et bélières de même. Ce ceinturon se porte soit à la hanche, soit en baudrier, passant sur l'épaule droite. Une plaque de cuivre timbrée d'une ancre permet de le sangler. Un crochet permet de porter le sabre en verouil pour éviter qu'il ne batte dans les mollets de celui qui le porte. La giberne de cuir verni noir, sa patelette est ornée d'une ancre de cuivre. Elle se porte à l'aide d'une banderole qui croise sur la poitrine. Après 1811, une ancre de cuivre orne le devant de la banderole porte giberne. Il est à noter que le matelot perçoit deux jeux de buffleterie, banderoles porte giberne, bretelles de fusil, ceintrurons, l'un en cuir verni réservé à la parade, l'autre en cuir ciré noir pour le service normal.

......................................................... . . ....
.......................................................
Marins de la Garde Impériale 1805-1815....... Officiers de la Marine 1804-1814.......Marins de la Garde Impériale 1805-1815


bois de fusil 1813, Empire Français.
Association loi 1901, Les Compagnons du Matelot Lomier 1809-1815